Récitals

Des codex du XIVème siècles aux oeuvres modernes et contemporaines, en passant par les grandes symphonies romantiques, Gabriel Bestion de Camboulas explore tous les répertoires sans restrictions ! L'essentiel reste l'adéquation stimulante de la musique avec l'instrument, car chaque orgue possède ses particularités, et c'est au talent de l'interprète d'en révéler les atouts.

Outre la recherche sur le répertoire, c'est aussi à travers la transcription que Gabriel Bestion de Camboulas élargit les palettes sonores de l'orgue, l'instrument-orchestre, comme par exemple les oeuvres de Béla Bartok, Maurice Ravel, ou Claude Debussy.

Enfin, l'improvisation est une constante chez lui, ce qui l'amène aussi à sonoriser des films muets à plusieurs reprises.

Exemples de Programmes passés :

  • Auditorium de la Cité des Congrès, Angers

O Fortuna Extrait des Carmina Burana de Carl Orff, Prélude à l'après-midi d'un faune de Claude Debussy (transcription J.B.Robin)

  • Orgelpark, Amsterdam, 2019

Marche improvisée (Pierre Cochereau), Danses romaines (Béla Bartok), L'anneau de Salomon (Jean-Louis Florentz, transcription H.F.Beaupérin)

  • Cathédrale Notre-Dame de Paris, 2018,

Débout sur le Soleil (Jean-Louis Florentz) et Nocturnes (Claude Debussy, Transcrition J.Abbing)

  • Eglise Saint-Louis en l'île, Paris, 2017

Prélude en Mi mineur (Nicholaus Brunhs), Sonate en trio n°5 et Concerto en Ré mineur (Jean-Sébastien Bach), Sonate N°5 (Félix Mendelsohn)

Films déjà sonorisés :

  •  Carmen, Cecil B. DeMille (Eglise de Guéret, 2016)
  •  3 ages, Buster Keaton (Servion, Suisse 2016)
  •  le fantôme de l'opéra, Rupert Julian (Guéret, 2017)
  • Silly Symphonie, Disney (Morez, 2017)